L'huile de jojoba

Foto: 123RF / vainillaychile

La miraculeuse

 

Très prisée en cosmétologie, l’huile de jojoba a un petit plus que toutes les autres lui envient : sa composition.

 

Surnommée « l’or des Incas », l’huile de jojoba est recherchée depuis des millénaires en raison de sa composition très particulière. En effet, c’est la seule huile qui se rapproche du sébum produit par le corps humain. Résultat, elle nourrit, protège, régule la production de sébum, hydrate sans asphyxier les pores, maintient l’intégrité du film hydrolipidique, sans laisser de film gras à la surface de la peau. Enfin, comme elle n’est sensible ni à la chaleur, ni à l’oxydation ni aux UV, sa conservation longue durée est sans risque.

 

Neutralité avant tout

Extraite des noix du jojoba, un arbuste qui pousse dans les déserts d’Amérique du Sud, obtenue par première pression à froid pour préserver toutes ses qualités, l’huile a une autre particularité : elle est neutre, à savoir qu’elle ne dégage aucun parfum, aucune odeur et n’a aucun goût. Elle peut donc se mélanger à des huiles essentielles, servir de base pour confectionner ses propres produits de massage, et s’appliquer pure sur la peau. Bien que non allergisante, chaque peau réagissant différemment, on prend soin de l’essayer sur une petite partie du corps.

 

Adaptée à toutes les peaux

Anti-inflammatoire cutanée, antioxydante non grasse, elle convient à tous les épidermes. Très hydratante et nourrissante, elle remplace avantageusement une crème de jour pour les peaux normales à sèches. Deux à trois gouttes sur le bout des doigts suffisent. On effectue de légers mouvements circulaires en tapotant sur ses joues, sans oublier les ailes du nez et les oreilles ; cela activera en plus la microcirculation sanguine. Sur les épidermes gras et à tendance acnéique, elle bloque le développement des bactéries et régule le sébum. C’est aussi un best-seller dans l’univers des taques sur les fibres d’élastine et densifie le tissu dermique. Résultat : des rides atténuées et une peau plus lisse. Pour la laisser agir en profondeur, on l’applique de préférence le soir, sur une peau parfaitement nettoyée. Également, utilisée telle quelle, c’est un excellent démaquillant naturel, à condition de retirer l’excédent avec une serviette humide tiède.

 

Idéale pour les cheveux

Composée à 96 % de céramides, reconnus pour renforcer la fibre capillaire, l’huile de jojoba est tout aussi efficace sur la chevelure que sur la peau. Appliquée directement sur tout type de cheveux, en massage ou en masque après un shampoing, elle leur redonne brillance et vigueur, sans les graisser. Pour les nourrir en profondeur, une fois par semaine, on pose de l’huile sur l’ensemble en insistant sur les pointes, on enveloppe dans une serviette tiède et on laisse agir toute la nuit. En revanche, pour réguler le sébum d’un cuir chevelu à tendance grasse, on prend soin de le masser quelques minutes avec une cuillère à soupe d’huile de jojoba. On laisse agir cinq à dix minutes et on rince abondamment à l’eau claire.

 

Un cicatrisant efficace

Sa forte teneur en insaponifiables constitue un excellent cicatrisant. Eczéma, psoriasis, érythème fessier... elle calme l’inflammation et accélère la cicatrisation. Il suffit de l’utiliser comme un emplâtre en couche épaisse et de laisser agir quelques heures. Un must à garder à portée de main.

 

Isabelle Louet